Tourisme, vers passeport européen de qualification

publié le 12/03/2008

Dans le cadre du dialogue social sectoriel européen HORECA – Tourisme, les partenaires sociaux, EFFAT (Fédération Syndicale Européenne de l’Agroalimentaire et du Tourisme) pour les salariés et HOTREC (Association Européenne des Employeurs de l’Hôtellerie et de la restauration) pour les employeurs, négocient depuis plusieurs années la création d’un outil de reconnaissance des compétences et des qualifications permettant la mobilité dans les différentes zones touristiques de l’Union Européenne pour tous ceux qui travaillent dans ce secteur.

 

En 2007, les résultats des premiers travaux ont été présentés à la commission plénière, instance du dialogue social européen, sous la forme d’un outil, propriété du salarié, téléchargeable sous forme informatique, permettant une reconnaissance par l’employeur des tâches effectuées dans les premiers niveaux de qualifications suivants :

  • Réceptionniste d’hôtel
  • Femme et valet de chambre
  • Gouvernante d’étage
  • Serveurs de restaurant
  • Barman/maid
  • Sommelier
  • Cuisinier

 

Ces métiers doivent être regroupés par grandes fonctions de l’hébergement et de la restauration à partir des correspondances de qualification européennes.

 

Dans une période où les hôtels et les restaurants ont de plus en plus de difficultés de recrutement dans les différents pays en Europe, la création de ce Passeport Européen de Qualification dans les métiers de l’Hôtellerie et de la Restauration devrait permettre un meilleur fonctionnement du marché du travail  dans un secteur à forte mobilité transnationale des employés.

 

Il appartient aux structures paritaires du secteur dans chaque pays de mettre en place cette innovation pour :

-          rentrer les données d’une façon simple et précise afin d’être à la disponibilité de la multitude des petites entreprises et de leurs salariés.

-          Valider les qualifications des salariés qui en font la demande.

-          Gérer cette basse de données en lien avec les structures de l’emploi et de la mobilité européenne

 

Cet outil européen de reconnaissance des compétences et des qualifications favorisera les parcours professionnels des salariés et le recrutement des entreprises.

À lire également...